La fête des mères ou la fête des gens qu’on aime

fête des mères

La fête des mères approche ! 

Pourquoi on tient tant à célébrer la fête des mères ? Parce que c’est l’occasion de rappeler à sa maman combien on l’aime et à quel point elle compte pour nous. Que ce soit avec un cadeau de fête des mères ou avec de petites attentions, quand on a la chance d’avoir une maman, on n’oublie pas de lui dire « Bonne fête maman » !

Et si on ne parlait plus de la fête des mères mais de la fête des gens qu’on aime ?

Même si la fête des mères reste une date importante, une institution dans le calendrier des fêtes de l’année, on peut prendre un peu de recul et penser aux fêtes en général et aux gens qu’on aime. Ne pourrait-on pas faire évoluer la fête des mères, comme la fête des pères d’ailleurs, en une seule fête qui célèbre les gens qu’on aime ? La structure familiale évolue et la place de chacun dans la famille est bouleversée. Depuis quelques temps, des initiatives apparaissent pour s’adapter ou renouveler un modèle parfois dépassé. La « fête des gens qu’on aime » se faufile par exemple dans les écoles pour ne pas stigmatiser les enfants pour qui la famille n’est pas celle édictée par le calendrier.

La fête des gens qu’on aime c’est prendre en compte la diversité des situations familiales et se donner la possibilité de réserver nos gestes d’amour ou d’amitié aux personnes qui comptent le plus pour nous.  

Une attention particulière pour les gens qu’on aime

Une super mamie, un beau-père extraordinaire, un.e ami.e toujours à l’écoute, un grand-père incroyable, une nounou exceptionnelle, un frère, une sœur, un cousin, une maman et un papa, deux papas, deux mamans…

Bref, toute personne de notre entourage qui nous rend heureux.se et qu’on a envie d’honorer d’une attention particulière !

Mais alors, la même question revient ! « J’offre quoi aux personnes que j’aime ? » 

Difficile de trouver une idée cadeau originale ! On peut se lancer dans la composition d’un poème, ou offrir une valeur sûre comme un bouquet de fleurs ou des chocolats ou encore préférer un cadeau à fabriquer soi-même ! 

Un cadeau original et personnalisé

Avec Curionomie, vous pouvez opter pour un cadeau original et personnalisé, 100% local et responsable ! Le cadeau qu’on a envie d’offrir parce qu’on est sûr.e de faire plaisir ! Le cadeau différent chargé de partage, de rencontres, d’expérience et d’émotions ! On vous parle bien sûr des escapades surprises personnalisées de Curionomie ! Un cadeau qui permet de (re)découvrir sa ville autrement, en allant à la rencontre des acteurs qui en font la singularité et la richesse ! Un cadeau pour partager des moments de vie plus intenses, pour renforcer des liens de complicité, pour rendre les gens heureux !  

Des sorties originales et insolites à Nancy et à Metz

Envie d’en savoir plus sur les escapades curionomiques ? Partez à la découverte des sorties originales et insolites de Curionomie, à travers cette vidéo, véritable moment d’évasion à Nancy et à Metz, réalisée avec la complicité de nos partenaires et sous la direction du réalisateur Nicolas Alliot:

Merci à : Dao Davy, Pascale LouiseLe LEMLes Brasseurs de LorraineCatherine Vernier et Romain LunardiLE LOCAL et Cz’ArtsBateaux SOLIS MettensisThéo et le Verre.

Quelle escapade choisir pour la personne que j’aime ?

A Nancy, à Metz, en Lorraine, les centres d’intérêt et les points de curiosités sont nombreux, parfois insoupçonnés. Curionomie vous concocte des escapades sur-mesure en fonction des goûts et des centres d’intérêt des participants ! Vous nous livrez quelques indices ou vous nous indiquez un thème, par exemple escapade romantique ou bucolique, balade gourmande ou parcours sensoriel et ludique, visites historiques ou découvertes artistiques,…Nous scénarisons l’escapade en fonction des indices reçus ! Et ensuite la magie s’opère ! L’imagination n’a pas de limite pour fêter les gens qu’on aime !

Et souvenez-vous, comme le dit si bien la chanteur Louis CHEDID, qu’on ne dit jamais assez aux gens qu’on aime, qu’on les aime ! :

« On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner, qu’on les aime
On ne leur dit jamais assez
Que sans eux, sans elles
On ne serait même pas la moitié de nous-mêmes. »

Curionomiquement vôtre